++
Orientation et Insertion

Vous êtes ici : Accueil > Orientation et Insertion > Portraits

Alix Pacheu. Double diplôme en droit franco/italien. Diplôme universitaire ESL 2016/2017

Quand j'ai décidé de postuler à ce double-diplôme, je n'étais pas vraiment convaincue de mes chances d'être retenue, ma motivation l'a finalement emporté.

Lorsque est venu le moment de choisir mon orientation post-bac, deux voies me tentaient : une prépa économico-littéraire et le droit. Ce qui m'a fondamentalement décidé à me tourner vers le droit est l'existence du double-diplôme auquel je suis aujourd'hui inscrite. Ayant fait une série économique et sociale au lycée et ayant toujours été fortement intéressée par l'actualité, l'histoire et les langues, rien ne m'a paru plus logique que d'avoir la possibilité de faire mes études dans deux pays, de m'enrichir de deux cultures, de deux langues. Cela ne faisait que s'ajouter au fait que, même si je n'avais jamais fait de droit, je sentais que ces études me plairaient… et ce fut bien le cas !

L'italien était ma troisième langue au lycée, donc autant dire ni ma langue natale ni ma langue la plus forte. Et pourtant, c'est bien ce double diplôme franco/italien là que j'ai choisi, et ce sans aucun regret. Je connaissais plutôt bien l'Italie pour y être allée nombreuses fois en vacances mais jamais auparavant ne m'était venu à l'esprit que je pourrais un jour y vivre et faire de l'italien ma langue de travail. Quand j'ai décidé de postuler à ce double-diplôme, je n'étais pas vraiment convaincue de mes chances d'être retenue, du fait, d'abord de mon parcours scolaire, puis du nombre très faible de place ; ma motivation l'a finalement emporté.

Entrer à l'université a été pour moi l'occasion de trouver une ouverture d'esprit incroyable et des personnes venant des horizons les plus divers. Ce qui fait la force de l’École Européenne de Droit, dans laquelle s'inscrit mon diplôme, est qu'elle regroupe l'ensemble des étudiants qui ont, comme moi, à travers un double-diplôme ou une licence bilingue, choisit de tourner leur regard vers l'étranger, d'étudier et de s'intéresser à un autre monde juridique et d'avoir la chance de pouvoir en conséquence mieux appréhender et cerner le système français. Rien n'est plus agréable que de pouvoir mettre en perspective ses connaissances, que de les confronter à d'autres modèles afin d'en faire ressortir tous leurs aspects. S'inscrire à un diplôme de l’École c'est faire le choix d'études invitant à l'autonomie, à la réflexion, à la rigueur, au sens de l'analyse, à l'organisation, à l'adaptabilité, et font la part belle aux rencontres et aux langues. L'avantage considérable d'un double-diplôme face à une licence classique est qu'il permet par la suite de pouvoir travailler dans les deux pays, grâce à des connaissances approfondies dans les deux mondes juridiques, issues d'une expérience à l'étranger longue et complète.

En parallèle de mon double-diplôme, j'ai également décidé de m'inscrire au diplôme universitaire de l’École Européenne de Droit ; cela représente un coût, tant financier que personnel, mais il regroupe des matières qui, d'abord me plaisent, comme le droit de l'Union européenne, l'histoire ou l'économie, et ensuite me permettent de mieux éclairer les matières de la licence grâce à des connaissances bien plus diverses. Faisant partie des premiers étudiants qui obtiendront in fine ce diplôme, je ne sais pas encore ce qu'il peut représenter sur mon CV mais, ce qui est sûr, est qu'en ne proposant pas que des cours théoriques mais bien des travaux pratiques, tant en équipe qu'en collaboration avec des entreprises, il ne peut que me permettre de mieux appréhender et m'insérer sur le marché du travail.

Quant à mon futur métier, il n'est pas encore bien clair quant à ses limites et sa dénomination. Je préfère le droit public et plus particulièrement le droit de l'Union européenne, je voudrais donc qu'il se déroule au sein de ses institutions ou bien de celles d'une organisation internationale.

Finalement, je ne suis sûre que d'une seule chose : mes études me plaisent et c'est pour moi l'essentiel !

Mise à jour le 24 octobre 2016


Rechercher un article

Rechercher un article