++
Orientation et Insertion

Vous êtes ici : Accueil > Orientation et Insertion > Portraits

Inès Laventure. Double diplôme en droit franco-allemand / Diplôme Universitaire ESL 2014/2015

Actuellement en 1ère année, mon inscription au Double-diplôme en Droit franco-allemand etparallèlement au Diplôme Universitaire de l'Ecole Européenne de Droit, fût évidente.

Je suis issue d'une famille franco-allemande et cette double formation me permet d'acquérir d'avantage de connaissances aussi bien en droit allemand qu'en droit européen.

Si aujourd'hui j'ai choisi de continuer mon cursus universitaire en droit franco-allemand, c'est parce que j'ai suivi dès le lycée des matières en allemand dans le cadre de la section internationale Abibac, qui permet d'obtenir un bac bilingue.

L'année suivant le bac, j'ai décidé de me porter volontaire pour le Service Civique à l'étranger. J'ai donc effectué une année de Service Civique à Berlin dans une organisation internationale, l'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), située à Berlin et Paris. Cette année très enrichissante m'a confirmée ma volonté, celle de poursuivre mon cursus dans les relations franco-allemandes. C'est pourquoi je me suis inscrite au double-diplôme en droit franco-allemand à Toulouse, tout en continuant à m'investir pour l'OFAJ en tant que Jeune Ambassadrice en Midi-Pyrénées. Ma mission de Jeune Ambassadrice consiste à représenter l'OFAJ dans la région, promouvoir ses programmes, mais aussi organiser divers événements culturels avec différents partenaires.

Etant récemment élue en tant que Vice-Présidente du double-diplôme franco-allemand dans l'Association de l'Ecole Européenne de Droit (Toulouse European School of Law Association), j'ai dans l'optique de mettre en lien mon activité de Jeune Ambassadrice à l'OFAJ avec celle de la TESLA afin d'établir un partenariat qui nous permettra d'organiser, peut-être, une rencontre bi- ou tri nationale avec le soutien de l'OFAJ.

Enfin, aujourd'hui je conseille vivement les diplômes bilingues proposés par l'Ecole Européenne de Droit et aussi son diplôme universitaire, d'une part par la qualité de l'enseignement mais également parce qu'ils permettent d'élargir sa propre culture juridique au niveau international, et donc de se projeter vers des cursus multilingues. L'Ecole Européenne de Droit est réellement devenue pour moi une motivation mais aussi un défi, qui est celui de concilier mes connaissances en droit français et celles en droit européen.

Mise à jour le 18 mars 2015


Rechercher un article

Rechercher un article