++
Orientation et Insertion

Vous êtes ici : Accueil > Orientation et Insertion > Portraits

Le témoignage d'Aurore Leroux - Master II Droit International et Comparé

Université de Laval - Second Semestre - 2014/2015

J’ai effectué une mobilité à l’université de Laval à Québec de janvier à mai 2015.

Obtenir cette mobilité a été une superbe opportunité pour moi qui avais toujours souhaité étudier à l’étranger et découvrir un nouveau système.
Je ne sais pas vraiment par où commencer tellement il y a de choses à dire sur cette expérience…

Comme beaucoup je pense, la première chose qui m’a marquée est la gentillesse des québécois. Et quand on vient d’arriver de France, qu’on se retrouve dans un pays inconnu par -30°C, cette gentillesse est vraiment la bienvenue. Les québécois en général, que ce soit à la fac ou à l’extérieur sont à l’écoute et toujours prêts à aider.
Quant à l’hiver, il est vrai qu’il fait froid même très froid. Il paraît d’ailleurs que le mois de février 2015 a été le plus froid de l’histoire du Québec. Malgré tout pas de panique, avec un bon équipement (blouson de ski, chaussures adéquates, bonnes chaussettes, bonnet, moufles...) on s’en sort très bien. Je ne vous cache pas que le froid complique un peu les déplacements mais avec un peu d’organisation vous pourrez profiter des activités hivernales et des magnifiques paysages enneigés.

Au niveau de l’Université, le système est assez différent du système français avec des cours très interactifs, des travaux de groupe et des modalités d’examen souvent très intéressantes qui permettent une réelle mise en application des matières étudiées.
L’Université Laval propose un assez grand choix de cours qui varie chaque session. En cas de changement d’avis par rapport à un cours, pas de panique, les gestionnaires des études à Laval et à Toulouse ont été pour moi très compréhensifs et d’une grande aide.
Il faut tout de même être conscient que ce semestre au Québec nécessite beaucoup de travail en fonction des cours choisis. Il y a peu d’heures de cours mais énormément de travail personnel et c’est un rythme qui est assez difficile à prendre.

Concernant le campus, c’est une mini-ville avec des logements étudiants, une épicerie, un complexe sportifs, plusieurs cafétérias et même un pub.

J’espère que vous connaîtrez comme moi le bonheur de traverser le campus recouvert de neige, un vrai moment d’émerveillement et de retour en enfance avant d’aller en cours !

En conclusion, si vous aimez la neige, êtes à la recherche de dépaysement et de découvertes universitaires entre autres, n’hésitez pas, cette mobilité est faite pour vous !

 

Mise à jour le 8 juillet 2015