++
Orientation et Insertion

Vous êtes ici : Accueil > Orientation et Insertion > Portraits

Le témoignage de Clarisse Rochette-Monnoury - double diplôme UT1 / Université d'Essex - 2014/2015

M'orienter vers le droit avait été une évidence depuis mes 14 ans et c'est donc sans hésiter que j'ai postulé dans plusieurs double-diplômes.

Je suis entrée au Lycée Franco-allemand de Buc dès la 6ème et j’y suis restée jusqu’en Terminale. Ce lycée avait la particularité d’offrir un apprentissage approfondi de l’allemand, en parallèle de l’anglais, ce qui m’a permis de passer un Abi-Bac (bac franco-allemand). J’ai intégré la section Littéraire et j’ai décroché mon bac L avec 16.6 de moyenne.

M’orienter vers le droit avait été une évidence depuis mes 14 ans et c’est donc sans hésiter que j’ai postulé dans plusieurs double-diplômes, qu’ils soient en partenariat avec l’Angleterre ou l’Allemagne. Bref, j’avais envie de partir étudier à l’étranger le plus tôt possible car j’avais effectué toute ma scolarité en France. Ayant été admise en Angleterre et en Allemagne, je me suis finalement décidée pour le double-diplôme proposé par Toulouse. Ayant déjà passé 7 ans à travailler mon allemand, je voulais changer et perfectionner mon anglais puisque la maîtrise de cette langue est fondamentale de nos jours.

Rétrospectivement, le double diplôme m’a beaucoup apporté: étant considéré comme un étudiant lambda de la licence en Angleterre (et non pas comme un Erasmus), on ne bénéficie d’aucun traitement particulier lors des examens ce qui m’a poussé à travailler mon anglais juridique, qui est soit dit en passant une langue à part entière. Par ailleurs, j’ai découvert leur manière de concevoir le droit, qui diffère tant du droit français, mais aussi la culture anglaise car j’ai toujours habité avec des Anglais ainsi que leur ouverture d’esprit. J’ai pu m’investir dans des activités sportives que l’on rencontre rarement en France ce qui m’a également permis de rencontrer des étudiants de toutes les nationalités.

Le double diplôme présente plusieurs avantages dont le plus important d’après moi est qu’il nous différencie par rapport aux autres étudiants en droit qui suivent une formation plus classique. Si l’on souhaite candidater à un Master 2 ou même dans la vie professionnelle, avoir effectué une partie de sa scolarité à l’étranger, et donc maîtriser l’anglais juridique dans notre cas, nous apporte une plus-value considérable.

Lorsque je suis rentrée en France, j’ai choisi le parcours privé pour ma troisième année de licence et j’ai ensuite intégré le Master 1 de Droit Privé, Sciences Criminelles et Carrières Judiciaires qui prépare aux divers concours et examens tels que l’Ecole Nationale de la Magistrature, l’Ecole des avocats, le concours de Conseillé Pénitentiaire d'Insertion et de Probation et tant d’autres. J’ai été la seule parmi les autres étudiants du double-diplôme à faire ce choix car n’ayant jamais fait de droit pénal en Angleterre, ce master est difficile et j’avais beaucoup à rattraper.

Je candidate l’année prochaine pour un Master 2 en droit pénal des affaires puis je me destine à passer l'examen d'entrée au « centre régional de formation professionnelle d'avocats » pour devenir avocate en droit pénal financier.


Mise à jour le 13 mars 2015


Rechercher un article

Rechercher un article