++
Orientation et Insertion

Vous êtes ici : Accueil > Orientation et Insertion > Portraits

Mathilde Desurmont. Double diplôme en droit franco/espagnol. Diplôme universitaire ESL 2016/2017

L’Ecole Européenne de Droit nous pousse à nous impliquer personnellement et entièrement, car chacun trouve quelque chose de différent qui la rend personnelle à ses yeux.

Le choix des études supérieures constitue un moment important de la vie de chacun. Pour ma part, je n’ai que très peu hésité avant de me lancer dans le double diplôme de droit franco-espagnol. Ayant vécu une grande partie de ma vie dans les pays d’Amérique du sud, mes parents étant enseignants expatriés dans des lycées français, nous avions pour habitude de changer régulièrement de pays et j’ai toujours eu la volonté de continuer mes études dans une langue qui est pour moi presque maternelle. Sortant d’un parcours atypique, filaire économique avec mention OIB (option internationale bilingue espagnole) du lycée Saint Sernin, j’ai eu à choisir entre des études à la faculté de droit, en classe préparatoire ou au sein d’une grande école.

Pourquoi avoir fait le choix d’aller au sein de l’université ? En tout premier lieu car l’université ne mérite pas sa réputation. L’université est un lieu de savoir où seul peut réussir celui qui travaille. Tout le fonctionnement tourne autour de la méritocratie et nul ne part avec un avantage face au droit qui n’est pas enseigné dans le cursus obligatoire. De plus, les doubles diplômes sont sélectifs, ce qui signifie que les élèves passent un concours à l’entrée car ces études demandent une bonne maitrise de la langue étrangère choisie, entre autres. Par ailleurs, après avoir vécu les années les plus marquantes de ma vie au Venezuela, certaines valeurs sont devenues pour moi essentielles. En effet, bien loin de la vision européenne de ce pays, il demeure pour moi un lieu où les valeurs de solidarités, d’entraide, de compassion mais aussi de combativité et d’endurance sont présentes. Ce sont ces valeurs que j’ai retrouvées au sein du double diplôme de droit franco espagnol.

Ce cursus vous permet à la fois de passer deux années en France au sein d’une faculté reconnue pour la qualité de son enseignement qui pose les bases des différentes branches du droit, mais aussi de former votre esprit à penser au pluriel. Les doubles diplômes sont des portes ouvertes sur le monde, elles obligent celui qui y étudie à ne jamais limiter sa pensée aux frontières de son pays, mais bel et bien à prendre le monde comme un ensemble composé de plusieurs systèmes distincts ayant tous de la valeur.

Pourquoi s’inscrire au diplôme universitaire de l’Ecole Européenne de Droit ? En parallèle du cursus des doubles diplômes, l’Ecole offre la possibilité d’un diplôme composé de 5 unités. Bien que faisant partie de la première promotion, je n’ai pas de doute sur les bienfaits de ce diplôme car il ce diplôme adopte une vision axée sur la culture générale mais aussi sur des actions menées par les étudiants eux-mêmes. Les deux premières unités se composent de cours théoriques d’économie, de pensée politique, d’histoire du droit, et de philosophie du droit. Elles permettent aux élèves qui suivent cet enseignement de comprendre la réelle essence du droit. En effet, un juriste ne doit pas uniquement être un instrument du droit, il ne doit pas être enfermé dans son rôle, mais doit pouvoir effectuer des liens avec les autres matières et surtout avec les enjeux actuels. Quant à l’unité 4, elle est selon moi à l’image de cette Ecole, unique. Elle a pour but de d’amener l’étudiant (par groupe) à la réalisation d’un projet à dimension européenne. C’est avec deux camarades et amis que nous avons réalisé le premier projet de l’Ecole, qui outre le succès qu’il a obtenu, fut l’un des moments les plus emblématiques de notre vie d’étudiant. L’Ecole Européenne de Droit nous pousse à nous impliquer personnellement et entièrement, car chacun trouve quelque chose de différent qui la rend personnelle à ses yeux.

J’effectue désormais ma quatrième année au sein de cette Ecole et c’est avec plaisir que je me retourne sur ses trois dernières années, elles se sont certes composées de beaucoup de travail mais aussi de rencontres avec des personnes très différentes et d’autres pays, de deux années dans un pays étranger, d’opportunités uniques, de stages, d’apprentissages, et d’engagement personnel.

Mise à jour le 24 octobre 2016


Rechercher un article

Rechercher un article