++
Vie de l'École

Vous êtes ici : Accueil > Campus > Actualités de l'Ecole > Autour du droit

Sirine Zaim LDA2 participe à un projet européen en Allemagne.

du 24 novembre 2015 au 31 décembre 2015

28th October – 4th of November 2015
Weimar Allemagne

La Formation « Education non formelle & Diversité » m’a donné une opportunité unique de travailler sur le renforcement des capacités autour de l’approche reconnaissante et constructive de la diversité, la participation et l’identité.

Quand je suis arrivée à Weimar, le coeur battant, sans savoir ce que j’y trouverai exactement ; j’espérais avant tout rencontrer des européens impliqués dans leur citoyenneté européenne, dans nos combats politiques et sociaux communs.

Je n’avais jamais eu l’opportunité et la chance de me retrouver dans une telle situation, c’est pourquoi je comptais bien prendre tout ce qu’il y avait à prendre. Je voulais pouvoir partager une expérience humaine mais au delà de ça, je voulais pouvoir apporter une nouvelle approche, une nouvelle perspective au thème de la « diversité » qui m’est si cher et ainsi pouvoir cerner des enjeux –pour moi – inédits.

Et ce que j’espérais je l’ai fait. Et même plus que tout ce qui m’était passé par la tête le premier jour, c’est un véritable groupe d’hommes et de femmes aussi passionnants les uns que les autres qui m’ont permis d’acquérir toutes ces nouvelles connaissances, tous ces nouveaux outils. Les coachs ont été très professionnels et très cohérents avec les deux thèmes mis à l’honneur c’est toujours avec beaucoup de pédagogie et de temps que l’on apprenait et discutait de manière constructive au rythme de chacun.

Revenue en France, avec de nouvelles méthodes d’apprentissage, je peux dors et déjà poursuivre ce que j’ai – ou plutôt ce nous avons – commençait là bas.

La diversité n’est pas seulement un mot que l’on doit poser là pour faire jolie, ou pour se prétendre d’une quelconque ouverture d’esprit.
La diversité commence à l’échelle des individus. Parfois nous même.
La diversité est un état d’esprit un comportement de la vie de tous les jours qui implique que chacun se questionne sur ses limites dans l’acceptation de la pluralité, de la différence.

C’est un long chemin que nous devons faire ensemble, afin de l’ancrer dans nos corps et Le travail fait lors de cette semaine a définitivement bougé les lignes, ou en tout cas mes lignes.

Le simple fait de savoir aujourd’hui que l’Europe permet que de telles initiatives se concrétisent me convint que nous allons peut être dans la bonne direction.

Lors de ces 7 jours, j’ai été touchée par tout ce que nous avions en commun. Et ce n’était ni l’âge, ni les origines, ni la couleur de peau ou même la religion : mais une envie sincère et passionnée d’encourager et d’aider les jeunes en Europe à s’approprier leurs environnement et leurs paysages afin que l’Europe leur ressemble !

Pour finir, je dirai simplement, que j’ai aimé être européenne et être française là-bas. J’étais fière de faire partie de ce visage européen.
Nous étions la diversité à nous seule : français, allemands, roumains, hongrois, tchèques,lituaniens, suédois, portugais, estoniens, serbes, polonais, grecs, italiens, bosniaques : nous n’étions qu’un !


La participation de Sirine Saim a été possible grâce à l'association AMSED et au financement du Programme Européen Erasmus+ Youth in Action.
 
 


Mise à jour le 24 novembre 2015


Rechercher une actualité

Rechercher une actualité